Pourquoi un marché ouvert et libre est nécessaire pour la 15118 ?

ISO 15-118 est un standard qui décrit un protocole de communication entre un véhicule électrique et une borne de recharge et qui apporte de nouvelles fonctionnalités. La fonction “Plug and Charge” est l’amélioration la plus visible : elle permet à un conducteur de recharger sa voiture électrique en branchant le cable sur la borne, sans utiliser de badge, de carte de crédit ou d’application mobile. L’utilisateur est identifié automatiquement par la connexion entre le véhicule et le point de recharge. La 15118 est une opportunité pour l’écosystème de l’électromobilité. Elle simplifie la vie des conducteurs de VE,  permet des optimisations énergétiques, réduit les coûts et renforce la (cyber)sécurité.

Description
et avantages
de la 15-118

Un marché ouvert
et 3 services
à développer

L’implication
de GIREVE
dans la 15-118

Améliorer l’expérience de la recharge avec la 15-118

ISO 15-118 ne va pas seulement permettre d’améliorer l’expérience de la recharge pour le conducteur de véhicule électrique, mais elle va aussi aider l’écosystème de la mobilité électrique dans son ensemble, en améliorant les services disponibles et en sécurisant les échanges entre opérateurs :

  • Amélioration de l’expérience utilisateur

    Les nouvelles fonctions proposées au conducteur de véhicule électrique simplifieront son utilisation. La fonction “plug & charge” est un bon exemple: pas de badge, pas de téléphone, pas de carte de crédit…

  • Enrichissement du smart charging

    Le smart-charge est le processus qui permet d’équilibrer les contraintes énergétiques, les opportunités, les prix, et le besoin et la flexibilité du conducteur de VE. La norme ISO-15118, qui permet une communication sécurisée et enrichie entre les VE et les bornes de recharge offre une bonne base pour de nouveaux cas d’usage du smart charging.

  • Introduction de la cybersécurité dans la mobilité électrique

    La norme ISO-15118 est la première à introduire la “Cybersécurité” dans l’écosystème de la mobilité électrique. La sécurité est essentielle pour le développement de l’industrie du véhicule électrique. Le standard 15-118 permettrait d’aborder les problèmes tels que les fraudes, les vols d’identité et les hacks.

  • Standard de la recharge haute puissance
    ISO-15118 est un élément clé du standard CSS (Combined Charging System) qui simplifie la connexion physique entre le véhicule et la borne de recharge, avec seulement une prise pour les recharges en courant alternatif et continu. CCS sera, avec CHAdeMO,  la norme principale de la recharge à haute puissance, qui est la capacité à se recharger jusqu’à 350 kW.

Les pré-requis pour la mise en place de la 15-118

La norme ISO-15118 s’axe sur la communication entre le véhicule et la borne de recharge. Elle se fonde sur des certificats et nécessite une politique claire. 

Cette communication doit avoir lieu dans un contexte donné: d’abord, la station de recharge doit être connectée à un système de supervision (BOP) et doit être authentifiée par certificats.

Les véhicules doivent aussi être authentifiés par des certificats. Ces certificats sont délivrés par des constructeurs automobiles (OEM), ils doivent être accessibles et reconnus des opérateurs de mobilité (eMSP).

Pour les fonctions de “plug & charge” l’utilisateur doit avoir un abonnement valide à une offre d’eMSP, et cet abonnement doit être décrit dans un certificat. ces certificats d’abonnement sont délivrés par les opérateurs de mobilité (eMSP), ils doivent être accessibles et reconnus par les opérateurs de recharge (CPO) et les constructeurs automobiles (OEM)

 Les certificats doivent circuler entre les différents acteurs. Ce processus de circulation est appelé “pool mechanism”.

Puisque l’authentification et la sécurité des systèmes dépend de certificats, les acteurs doivent approuver QUI sont les fournisseurs de certificats (the « Root Certificates Authorities ») et COMMENT ils les délivrent. Cela implique de se mettre d’accord sur des règles communes (règles de marché) et des pré-requis (politiques de certificats)

La 15-118 doit s’ancrer dans un marché ouvert, libre, fiable et juste

La norme 15118 nécessite un environnement propice à la cyber sécurité. GIREVE travaille pour construire une gouvernance stable avec un objectif principal: l’industrie de la mobilité électrique doit s’implanter dans un  marché ouvert, libre, stable et juste. Cela signifie:

  • Pas de monopole

    Exclure toute situation de monopole (pour les acteurs privés), favoriser l’entrée de nouveaux acteurs et entretenir une concurrence saine. Limiter l’impact du départ d’un acteur (faillite, faille de sécurité etc.) à l’échelle globale

  • Sécurité renforcée

    Sécurité des paiements et prévention des fraudes. Protection des cyber attacks (opérateurs d’infrastructures, fournisseurs de services, réseaux…)

  • Réduction des coûts

    Réduire les coûts d’opération pour le bénéfice des conducteurs de véhicules électriques

Les services GIREVE pour la 15-118

GIREVE œuvre à la création d’un marché de la mobilité électrique ouvert, libre et stable pour le développement de la 15-118 aux côtés de plusieurs partenaires:

Itinérance et mécanisme d’autorisation

Dans le cas du Plug & Charge, le conducteur ne s’authentifie pas lui-même (via un badge par exemple). Le véhicule stocke l’ID du contrat du conducteur dans un tableau de bord sécurisé permettant l’authentification. En se branchant, la borne ne lit pas de badge mais elle reçoit l’ID du contrat via le cable de recharge !

Jusqu’ici, les fonctions d’autorisation de recharge pour l’itinérance nécessitent un badge. Elles doivent évoluer pour permettre des autorisations par 15118.

La plateforme de GIREVE est déjà compatible avec ce mécanisme d’autorisation.

La chaîne d’autorités de certification (Root-CA and Sub-CA)

L’autorité de certification racine (Root-CA) est le premier acteur de la chaîne de création de certificats. Elle accrédite des sous-autorités (Sub CA) qui pourront authentifier d’autres sous-autorités… Dans la 15-118, cette chaîne d’autorités est limitée à trois niveaux.

Tous les maillons de cette chaîne doivent être sécurisés et fiables, car elle fonde l’ensemble de la fiabilité du système. Ses acteurs doivent définir des Règles du Marché et des pré-requis communs de Politique de Certificat.

Délivrance de certificats

Les eMSP, CPO, OEM etc. doivent délivrer des certificats. Ils peuvent le faire eux-mêmes (devenant ainsi des Sous-autorités de certification) ou faire appel à un fournisseur de “certificate-as-a-service” : un moyen efficace d’accélérer la commercialisation en évitant le coût et le temps d’acquisition de connaissances complexes liées à la cryptographie et à la cybersécurité.